1 client TEC sur 3 utilise NextRide !

Télécharger le communiqué de presse →
Télécharger le Rapport (infographies) →

Comme chaque année, notre petite équipe sort son « State Of Transport » : nos plus beaux chiffres de 2016, et une analyse Big Data des données que nous avons récoltées sur les réseaux de la STIB et du TEC.

Screen Shot 2016-12-14 at 08.20.02

Un client du TEC sur 3 utilise NextRide

Avec plus de 200 000 utilisateurs actifs en Wallonie, NextRide peut se targuer d’avoir séduit plus d’un tiers des 700 000 clients du Groupe TEC. Soit une croissance de 32% par rapport à 2015, croissance que l’équipe NextRide est très fière d’avoir atteinte :

« Ces chiffres sont incroyables ! En Wallonie, nous expliquons notre succès par les liens que nous avons tissés avec le TEC, et notamment notre partenariat pour la communication en temps réel des grèves sur les réseaux sociaux (NextRide est d’ailleurs renseignée sur infotec.be). Un jour de grève, ce sont des centaines de messages qui sont échangés avec les voyageurs. Cela nécessite 2 ou 3 membres de NextRide mobilisés bénévolement par jour de grève, mais c’est une vraie plus-value pour les utilisateurs ! »

Mais le succès de la startup s’explique surtout par les interactions permanentes avec ses utilisateurs : plus de 25 000 interactions avec la communauté NextRide en 2016. Soit en moyenne 70 questions par jour, sur Facebook, Twitter, et via le support NextRide !

« Nous répondons aux utilisateurs 24h/24, 7 jours/7. Tous ces messages permettent d’être à l’écoute de notre communauté, pour faire évoluer l’application en fonction des besoins de ceux qui l’utilisent. C’est une des raisons pour lesquelles nous sommes dans le top 10 des meilleures applications belges (Le Soir) ! NextRide, c’est une application faite par et pour les utilisateurs des transports en commun »

explique Margaux De Re, Community Manager du projet.

Interactions avec la Communauté NextRide

Chantiers et accidents :
les sources de perturbations les plus fréquentes

NextRide collecte et analyse toutes les perturbations de la STIB et du TEC. Ces chiffrent nous apprennent que les chantiers et les accidents sont de loin les premières causes de perturbations (73% en 2016). Les actions syndicales et les grèves représentent un pourcentage moindre (3% en 2016) mais ont un impact de plus grande ampleur sur le réseau.

Top des causes de perturbations dans les transports publics belges en 2016 : 37% incidents avec tiers, 36% chantiers, 11% évènements

Et ces perturbations ne sont pas communiquées de la même façon en Wallonie et à Bruxelles :

« La STIB exploite de nombreux canaux, notamment Twitter, en publiant les perturbations mêmes mineures, alors que trop souvent, l’information du TEC ne concerne que les perturbations de longue durée. »

complète Thomas Hermine, le CEO de la startup.

Screen Shot 2016-12-14 at 08.41.33

Comments

comments

1 comment on “1 client TEC sur 3 utilise NextRide !Add yours →

  1. Next ride est une très bonne application
    Je l’utilise depuis des années à ses débuts
    Ce qui serait encore mieux c’est d’avoir les temps réels comme à la stib ou à la sncb
    Car comme les bus TEC ne respectent JAMAIS les horaires ils sont toujours largement en avance en moyenne 5 minutes mais régulièrement plus càd 8 minutes et comme il y en a pas toutes les heures cela vaudrait vraiment la peine de ne pas attendre pour rien
    Quand cela t il possible

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *