Les transports en commun : 2015 en chiffres

Chaque jour, plus d’un million de belges prennent les transports en commun.
Sur leur trajet ? Des déviations, des retards, des changements. Si ces informations sont parfois relayées aux navetteurs, elles étaient rarement collectées et analysées. Depuis plus d’un an, NextRide récolte, agrège, et retraite des milliers de données relatives aux transports : d’une part, les centaines d’informations officielles transmises par les transporteurs TEC et STIB, d’autres part les signalements par les 200 000 utilisateurs de l’application.

Lors de sa présentation au séminaire « SmartCities » de l’Exposition Universelle 2015 (Milan), la jeune startup a dévoilé sa première analyse, portant sur les 6 premiers mois de 2015.

Depuis janvier, ce sont plusieurs milliers de perturbations qui ont été collectées sur les flux officiels des transporteurs, mais aussi sur les réseaux sociaux et dans NextRide, où chacun a la possibilité de signaler un événement sur sa ligne.

« Nous travaillons chaque jour à rendre plus confortables les transports en commun via l’amélioration de l’information voyageurs, en donnant directement à la communauté les outils pour signaler tous les petits tracas quotidien, et en proposant aux transporteurs un canal d’information mobile, flexible et instantané. Informer en temps réel est notre principale priorité. Mais nous pensons qu’il est important, de donner une seconde vie à ces données récoltées. Nous ne sommes qu’au début de ce nouveau chantier, mais nous sommes déjà en mesure de présenter quelques premiers résultats d’analyse, sur les 6 derniers mois » a expliqué Thomas Hermine, Project Manager de la Startup à Milan2015, où la jeune startup dévoilait se rapport depuis le pavillon Belge.

Certaines lignes TEC ont très souvent souffert de déviations comme le 148 Gembloux – Soignies, le 451 Charleroi – Couvin, ou encore le 2 Liège – Sart Tilman. Ces perturbations s’expliquent en majorité par des travaux, des accidents ou des festivités, empêchant une circulation normale de ces lignes.

Du côté de la STIB, ce sont très clairement les trams 97 et 92 qui souffrent le plus souvent d’interruptions de service sur un tronçon : lignes aériennes arrachées, collisions, etc. Les raisons sont multiples, et toujours très rapidement signalées par la communauté NextRide.

NextRide Data Report - TEC STIB horaire et perturbations - Juin 2015

Comments

comments

0 comments on “Les transports en commun : 2015 en chiffresAdd yours →

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *